1. Accueil
  2. > Article de Blog

Le prêt immobilier et l'assurance emprunteur

Par la rédaction _ Mise à jour le lundi 09 avril 2018 à 22:13:19 (UTC)


L'assurance emprunteur sécurise l'acquisition immobilière

Le principe de l'assurance emprunteur est simple : lors d'un décès ou d'un accident de la vie, l'assureur doit rembourser le prêt selon une proportion définie dans le contrat. C'est donc une sécurité pour l'emprunteur et sa famille, ainsi que pour la banque qui a consenti le crédit. La garantie décès est une clause toujours présente, elle permet une succession transparente du bien en direction des ayants droits. D'autres extensions ne sont pas à négliger : en cas de perte totale et irréversible d'autonomie (PTIA), d'invalidité partielle et selon des dispositions propres à chaque contrat, la garantie perte d'emploi.

Un cas particulier important est la souscription d'une assurance emprunteur avec un problème de santé. La convention S'Assurer et Emprunter avec un Risque Aggravé de Santé (AERAS) qui a été signé entre les organismes de crédit et les assureurs d'une part, et les associations de consommateurs er de malades d'autre part, permet l'accès à l'assurance emprunteur. Cependant les conditions restent assez restrictives. On peut trouver des précisions très utiles sur le site : le-pret-immobilier.com. Le dispositif est complété par une table tarifaire de référence ainsi que d'un droit à l'oubli.

Comment changer d'assurance emprunteur

En général l'organisme de crédit impose l'assureur du prêt immobilier, mais ce n'est plus une obligation. En effet, les associations de consommateurs ont mis en évidence que les marges dégagées par ce marché captif étaient disproportionnées. La possibilité de faire jouer la concurrence a été établie par la loi.

Ainsi, il est possible d'opter au départ pour une délégation d'assurance, ce qui consiste à opter pour un contrat d'assurance auprès de l'assureur de son choix. Cette démarche nécessite de connaitre au préalable les conditions d'assurances (tarifs et couverture) proposées par l'organisme de crédit. En pratique c'est difficile, c'est pourquoi la loi a permis de pouvoir résilier l'assurance annuellement. Il faut le faire deux mois avant l'échéance de votre contrat d'assurance emprunteur. Pendant la première année de souscription, cette résiliation peut être demandée au premier assureur à tout moment.